Trêve

1072088_1391432751074675_199980577_o

« Une femme chemine.
Autour d’elle, la vie cachée frémit.
Pourtant elle porte le regard au loin.
Elle chante la douleur de ses vies anciennes.
Elle chante les femmes qui ont souffert.
Sa voix, que rien ne pourra briser, murmure une promesse lointaine.
La trêve…. »


Note d’intention

Nous avons eu le désir d’une songerie un peu erratique. Un spectacle économe, frugal, sans technologies transversales. Un cabaret arctique, peut-être. Pas de grands effets, ni d’émotions préfabriquées.

Un récital, au sens où c’est bien une histoire qui se raconte ici. L’histoire, en vérité, d’une femme puissante et faillible, sage et dubitative, qui a déjà vécu plusieurs existences, et qui témoigne de ce que l’on peut sortir de l’hiver, dès lors qu’on l’a béni.

Le chant  déroule son cours comme une rivière prise par les glaces. Rien de grandiose ne vient troubler la surface, mais l’eau vive agite la profondeur, annonce le surgissement du printemps. Stefanie Theobald pourrait être une bête de scène, elle est très humaine, tout simplement. Sa voix magnifique,  parfois baroque, fine et lumineuse et parfois véhémente, déchirante, bouleversera sans aucun doute beaucoup d’autres femmes, de nombreux hommes aussi. Le violoncelle, sensible et riche, en est le soutien premier.

Nous invitons Schubert, Purcell, Britten, Humperdinck, Rammstein, Lhasa,  Konstantin Wecker, The Doors, Nino Ferrer, Léhar, … D’autres textes et musiques sont de notre cru. Lesquels sont classiques ? Lesquels contemporains ? Lesquels « sérieux » ? Lesquels « populaires » ? Il sera bien difficile de le dire, tant les arrangements et l’univers musical de Trêve bouleversent l’ordre convenu et participent à faire de ce concert un objet rare et fin.

Décidément, les fabricants de tiroirs peineront à classer ce spectacle. Tant mieux : nous nous laissons porter par le noroît, là où la fantaisie du vrai nous pousse, sans autre désir que de vous emmener avec nous !

Lionel Epaillard


 « Teaser »

 

« Die Nächte der Dämonen »

 

Chant: Stefanie THEOBALD

Mise en univers:  Lionel EPAILLARD

Arrangements : Mathilde CHEVREL

Création lumière: Joël VIOT

Sonorisation: Yanna BARBAY


 

1063743_1391433667741250_58698340_o

Contact:

Compagnie « Les Arts paisibles« 

56310 Melrand, France

contact@lesartspaisibles.net

Tél : 00 33 (0)6 07 26 43 86

Accéder au FB